À la une Actualités

Messe du pèlerinage Sainte-Germaine à Promilhanes (46)

En 2018, après un arrêt de cinquante ans, la tradition d’une fête en l’honneur de sainte Germaine a été relancée à Promilhanes, petit village du Lot. En 2019, une équipe locale de bénévoles décide de continuer cette belle aventure.

C’est ainsi que ce dimanche 2 juin 2019 se déroule, sous un soleil radieux, la deuxième édition de ce pèlerinage dans l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de ce charmant bourg lotois.

Pour la circonstance, tous les candélabres de la chapelle dédiée à sainte Germaine brillent de mille feux et des bougies flottantes invitent tous les pèlerins présents à suivre ce chemin de lumières. De splendides et nombreux bouquets de fleurs naturelles décorent statues et autels.

À 11 heures, la petite église est remplie. La messe commence et les cloches se mettent à sonner pile au même moment ; le père Frantz, qui préside ce pèlerinage en tant que curé de l’ensemble paroissial de Limogne dont fait partie Promilhanes, y voit un signe évident de sainte Germaine.

Le thème de l’homélie porte essentiellement sur l’exemple de vertu de la bergère : l’humilité. La cérémonie se déroule avec simplicité mais grande ferveur agrémentée de chants à sainte Germaine. C’est le diacre Christian qui invite les fidèles à se donner le geste de paix. A la fin de l’office, la bénédiction du prêtre donne alors le signal du départ de la procession.

La croix confiée à une Promilhanaise entourée de deux jeunes filles de l’Aumônerie de Notre-Dame ouvre la marche, suivie des bannières (celle du Lot et celle de Promilhanes) puis vient la châsse du gisant de sainte Germaine portée solennellement par quatre hommes. Enfin, le reliquaire est porté à tour de rôle par les anciennes qui ont participé aux fêtes d’antan et par les personnes qui sont les relais de la paroisse.

Sur le parcours, le joyeux cortège fait trois arrêts symboliques devant oratoire et croix. À chaque étape, la châsse est posée à terre afin d’écouter les lectures du prêtre et des participants. Une dernière halte est faite devant le parvis de l’église où une pluie de pétales de roses arrose abondamment le gisant de la sainte. La cérémonie se termine dans l’église où le père Frantz invite l’assemblée à vénérer, chacun à son tour, la relique, instant très émouvant.

À l’issue de cette vénération, la fête se poursuit sur la place de l’église à l’ombre des grands marronniers. Un verre de l’amitié très apprécié réunit tout le monde et ceux qui le désirent peuvent rester pour partager un repas tiré du sac. Pendant ce moment convivial, les discussions enflammées par ces retrouvailles tournent autour de sainte Germaine et les bénévoles parlent déjà des éventuelles améliorations à apporter pour le pèlerinage 2020. Que du bonheur !

Pour en savoir plus, voir Chroniques Sainte Germaine, n° 17, p. 11-14.