Homélie du 15 juin 2021, par Mgr Le Gall, Archevêque de Toulouse

Le nom même de Germaine est lié au « germe », c’est-à-dire à ce qui germe, qui germine, qui bourgeonne. C’est un nom de printemps, de germination et d’espérance. En même temps le mot, comme adjectif, qualifie ce qui est authentique, vrai, naturel. Enfin, nous savons ce qu’est un cousin germain ou une cousine germaine …